Encore aujourd’hui, porter des cheveux crépus est loin d’être un long fleuve tranquille : entre stigmatisation et exotisation, il peut être difficile d’apprendre à aimer son cheveu. Mais qui a dit que le cheveu crépu n’était pas joli ?